Les nouveaux enjeux de l’intermodalité

Performance territoires Performance innovation passager | 02 Mai 2018

Les Assises nationales de la mobilité ont souligné les attentes des citoyens pour des déplacements plus intermodaux et plus connectés. Le mouvement est lancé, accéléré par les nouvelles technologies. Il est indispensable que les aéroports ne soient pas en marge de ces bouleversements et les Assises nationales du transport aérien intègrent cette dimension. Pour répondre aux besoins de déplacement croissants des citoyens-passagers, de « nouvelles mobilités » émergent et bousculent les habitudes et les modèles économiques établis. Le colloque de ce jour tenu à Lyon a été l’occasion d’examiner, sous forme de tables rondes, comment ces nouvelles offres de transport influent sur les stratégies des différents acteurs. Il est un espace de restitution des attentes des usagers et des professionnels du secteur et constitue un espace de partage d’expériences et de bonnes pratiques. Si l’aéroport de Lyon Saint-Exupéry est un exemple intéressant pour étudier les problématiques de concurrence, de complémentarité modale et d’accessibilité, ce colloque ambitionne de porter les débats au niveau national.

Le choix de la ville de Lyon

Sur les questions d’accessibilité et d’intermodalité, l’aéroport de Lyon est intéressant à plus d’un titre puisqu’il est connecté à une gare TGV, qu’il dispose d’une liaison ferrée rapide (et sans rupture de charges) vers le centre-ville de Lyon (tramway Rhône Express) et qu’il bénéficie d’une bonne desserte par des services librement organisés (SLO): la ligne de bus Grenoble-Saint-Exupéry est en effet la deuxième liaison par bus privé la plus fréquentée de France en 2017.

L’intermodalité « quotidienne » a considérablement progressé depuis 20 ans. Aujourd’hui, le mode de transport aérien vient clairement s’ajouter dans la chaîne de l’intermodalité.

La problématique lyonnaise doit servir de socle pour tirer des enseignements nationaux en donnant la parole à des intervenants ayant une vision non seulement régionale mais aussi nationale.

Quels sont les enjeux de l’intermodalité ?

  • pour le transport aérien: une meilleure accessibilité aéroportuaire et une intermodalité renforcée sont deux axes essentiels pour améliorer la performance du transport aérien français ;

  • pour les usagers: les nouvelles formes de mobilité et le développement des solutions digitales doivent pouvoir améliorer la qualité de vie pour tous les citoyens ;

  • pour les aéroports: les infrastructures sont la clef de l’organisation des systèmes urbains et par conséquent de l’aménagement du territoire. Ils contribuent à développer l’attractivité économique de l’ensemble des territoires et limite l’apparition de nouvelles fractures.


Cette intermodalité, source de nouvelles mobilités, est un défi pour nos politiques publiques: elles combinent mobilités privées et publiques, ce qu’on appelle la flexibilité, elles se gèrent sur des échelles de temps très différentes. Les politiques publiques, comme les politiques d’investissement, n’ont pas la même capacité d’agilité que les initiatives privées et nous devons y réfléchir.

Enfin, un dernier enjeu, et non des moindres, est le rôle que peut jouer l’intermodalité dans la rationalisation de l’offre des mobilités, contribuant ainsi à réussir la transition écologique.





Back to top